Créatrice de la première équipe de basket de la ville

Un témoignage de Arlette PERNOUD,
né(e) le 3 juin 1929
Mémoire recueillie à

J’avais 10ans quand c’était la guerre. A l’époque, je vivais seule avec mes parents à Grenoble. J’étais fille unique. Mon père ravitaillait la Résistance mais on avait un voisin qui était milicien, on le savait pas alors il nous a dénoncé. Mon père était alors parti par le toit, ils n’ont jamais réussi à l’attraper. Ce dont ma mère avait peur c’est qu’on vienne nous poser des questions par rapport à ce que faisait mon père, qu’on nous forcent à parler. On a eu de la chance, personne n’est venu nous demander.

Je me souviens aussi des tickets de ravitaillement pour acheter à manger. Mais ça ne suffisait jamais. Et puis du couvre feu aussi, à partir de 20h. Si on sortait après, les allemands nous embarquaient.

Et puis en 1945 pour la fête de la Victoire on habitait à Seyssinet. Je peux vous dire que c’était marrant, mes parents m’emmenaient danser ! J’ai profité de la belle époque !

Je suis allée à l’école jusqu’à 16ans. J’étais moyenne, j’étais trop bavarde ! Puis les jeudis on allait au Patronage, on nous gardait, on nous emmenait se promener. A la récréation je jouais aux billes avec les garçons, on jouait à cache-cache aussi et on faisait des bêtises !

En 1947 j’ai crée la première équipe de basket de Seyssinet. J’ai joué quelques années dans cette équipe. C’est là bas que j’ai rencontré mon mari. Elle existe toujours cette équipe !

J’avais 29ans quand j’ai eu ma fille. A l’époque j’étais secrétaire à Merlin G, j’ai toujours travaillé là bas, jusqu’à ma retraite à 58ans où j’ai pu garder mon petit fils. J’étais bien dans ce travail, j’avais un bon poste, j’étais au service du personnel.

Ma mère travaillait à Raymond Bouton, elle mettait les boutons pressions sur les cartons. Je me rappelle ça faisait « toc toc toc ». Mon père, lui, était ouvrier. Il travaillait beaucoup.

Le meilleur souvenir que j’ai c’est la naissance de mon petit fils. Et puis j’ai un bon souvenir de mon mariage aussi.

array(0) { }