De mes études à l’usine FORD

Un témoignage de Anonyme J-D,
né(e) le 25 avril 1930
Mémoire recueillie à

J'ai 80 ans et je suis né à Rouen.
Mon père travaillait dans le textile, il était dessinateur industriel, il faisait des dessins sur tissus .Il était très doué pour ça. Il a fait des aquarelles pendant nos vacances, c'était avant la guerre, vers 1936-1937, en Bretagne .


Moi, je suis allé jusqu'au BAC, ce qui m'a permis à 18 ans d'entrer à la Sécurité Sociale, ou j'ai travaillé pendant 4 ans .
Je me suis retrouvé à Bordeaux en 1962, j'avais fait un stage de maçonnerie, j'avais trouvé une chambre au 4ème étage dans le quartier St-Pierre .


J'ai eu un accident de chantier, une jambe écrasée par un parpaing. Ce qui ma valu de passer une année à l'hôpital. Puis j'ai fait un stage de soudure. J'ai donc commencé une nouvelle carrière dans la métallurgie dans différentes boites qui se sont fermées les unes après les autres. Je travaillais dans une boite où on faisait 50heures, à ce moment là, on travaillait pas plus pour gagner plus. On travaillait plus pour avoir un salaire décent.
Puis quand cette boite la a fermée, j'ai fait un peu d'intérim qui ma valu de travailler dans les chantiers navals de Bordeaux. A ce moment là , on construisait des bâches pour les pétroliers 24/24. Quand la bâche fut finie, je me suis retrouvé au chômage .
En 1968, j'ai fini par retrouver du travail, dans une usine qui construisait des engins de chantiers, j' étais soudeur .
Et puis, l'usine FORD a démarré, il y avait de l'embauche. J'ai donc terminé ma carrière chez FORD, la ou j'ai fait 17 ans de suite, jusqu'à la retraite à 65 ans.
J'ai commencé comme soudeur puis ensuite je triais des petites pièces pour des boites de vitesse. Puis il fallait batailler car avec la concurrence américaine, il y eu une période de chômage payé partiellement, on a manifesté pendant plusieurs années .


Nous sommesà la résidence MEDERIC depuis 2001.

array(0) { }