Un écrin de vie de Madame Klein

Un témoignage de Jeanne Klein,
Mémoire recueillie à

Témoignage de Madame Jeanne Klein, résidence Marie-Noëlle.

20 ans en 1940.

« Je suis née à Lyon en 1920. Mon père étant mineur, nous nous sommes installés par la suite en Lorraine, à Metz. Il décéda lors de mon plus jeune âge.

J’ai obtenu mon certificat d’étude au Ban St Martin, mais il fallait par la suite gagner de l’argent. La couture était un bon moyen pour obtenir un revenu. J’ai pour cela passé un CAP Couture.

A l’époque nous n’avions pas de téléphone, ni de voiture. Nous ne pensions pas à sortir et puis, c’était compliqué, nous étions en période de guerre.  Les jeunes femmes n’avaient pas le temps pour les garçons.

Mon futur mari habitait dans la même rue que moi. Il était militaire. Nous nous sommes mariés le jour de la déclaration de la deuxième guerre mondiale à Longeville-lès-Metz. J’étais âgée de 19 ans. Il est parti le lendemain.

Une petite anecdote sur ma famille : Je ne pouvais pas correspondre avec ma mère. Elle fut élevée en Lorraine allemande, elle parlait allemand, mais pas moi, j’ai fait ma scolarité dans une école française et je parlais français.

J’ai été expulsée de Metz à Lourdes suite à l’arrivée des allemands. J’étais alors mère d’une fille de 9 mois. Par la suite, j’ai vécu 4 ans sous l’occupation à Baden-Baden.

J’avais une tante, sans héritiers, aux USA. Lorsqu’elle est décédée j’ai hérité de l’argent. Avec cet argent j’ai pu m’acheter ma maison à Longeville-Lès-Metz. »

 

Morgane Marty

string(0) ""
Plus de médias