« J’aimais beaucoup ça ! » l’enseignement

Un témoignage de Jeanne MORNET,
né(e) le 16 février 1918
Mémoire recueillie à

Bien que souvent fatiguée, elle nous a reçu avec la même joie et le même enthousiasme qu’à son habitude, elle nous propose un petit chocolat, on accepte comme d’habitude, nous sommes très content de rencontrer cette ancienne institutrice qui est encore très jeune dans sa tête et qui accepte de nous parler, d’ailleurs je tiens à rappeler que c’est une des seules assidues à nos animations et le sourire en plus…


F/K : Vous étiez institutrice avant ? Sur Nantes ?
M.M : Non, pas du tout, j’ai commencé en campagne, à 16 ans, à Beaufou, à 18 ans je suis partie, je me suis mariée à St révérend, quelques mois avant, et puis après je suis restée jusqu’à ce que je perde mon mari. Et … à Richelieu, j’ai toujours été à Richelieu, à la Roche/Yon. Alors j’enseignais à des CE2, des petits garçons. J’ai eu un petit peu de garçons et des filles la dernière année. J’ai commencé en 34. Au début, à Beaufou, j’avais des touts- petits, des garçons. Mais à Richelieu, c’est un collège, alors d’abord on avait que les garçons, puis après des garçons et des filles.


F/K : Quelles études avez-vous faites pour faire institutrice ?
M.M : Un brevet élémentaire.


F/K : C’est en combien d’années ça ?
M.M : En 4 ans (sa voix devient un peu plus timide)


F/K : Vous avez fait ça toute votre vie, institutrice ?
M.M : Pas quand j’étais mariée. J’avais arrêté de 34 à 43 ans. Puis j’ai recommencé à 51. Quand j’ai perdu mon mari, en 54 ou 57 je crois.


F/K : Vous vous arrêtez de travailler directement après vous vous êtes mariées ?
M.M : Ah oui, pas tout à fait. J’ai pris la classe un petit peu… on s’est marié à Pâques, et jusqu’aux grandes vacances. Après je m’occupais de mes enfants.


F/K : Vous avez combien d’enfants et petits enfants ?
M/M : Trois enfants et quarte petits enfants et un petit arrière. Un de mes petits fils est illustrateur.
(elle nous montre les photos au mur de ses enfants et petits enfants)


F/K : Et votre fille qui vient souvent avec son pantalon de cuir ? Vous vous souvenez, la dernière fois quand on jouait au scrabble ?! Elle fait quoi ?
M.M : Elle était professeur de français, mais elle a été obligée d’arrêter parce qu’elle a eu un cancer. Et puis elle a une petite fille qui est sourde, mais qui est professeur également.


F/K : C’est de famille professeur ?!
M.M : Ah oui !quand même. (Rire) Anne non elle travaillait dans un bureau et puis les autres ca dépend à Montpellier un de mes petits enfants est psychologue comme ses parents.


K/F : Vous aimiez enseigner est-ce un plaisir d’enseigner ?
M.M : J’aimais beaucoup ça.


K/F : Et vous avez donné justement des cours bénévolement à des enfants qui avaient des difficultés ?
M.M : Non, j’en ai donné, quand j’ai perdu mon mari, mais avant de faire la classe. (avant d’enseigner), des leçons particulières, pour avoir un petit peu de sous.


F/K : Si vous étiez avec des petits, ça devait être intéressant ?!
M.M : Mais maintenant ça doit être dur, oui c’est sur ca a changé tout était mieux avant tout a changé, il faut être un gendarme maintenant.


F/K : Oui, c’est vrai maintenant, c’est pas pareil, rien n’est pareil. Depuis que vous enseignez la vie a bien changé…
M.M : Oh oui beaucoup !


F/K : Vous avez quel âge maintenant ?
M.M : Quand j’ai commencé…


F/K : Non, maintenant ?
M.M : 91 depuis avant-hier.


K/F : Ah alors joyeux anniversaire !!!
(Elle nous propose de prendre un petit bonbon)


K/F : : Merci beaucoup ! A chaque fois on a des petits bonbons, des petits gâteaux ! (rires). Et là c’est qui sur la photo ?
M.M : Derrière là… le tout petit, c’est Sacha ! Mais je n’aime pas cette photo.


K/F : Ah ! On dirait qu’il était sur une moto et donc c’est lui qui a fait tout…
Il fait ça pour son plaisir tandis que mon petit fils il est illustrateur…


K/F : Vous allez venir en animation cet après-midi ? Tous les après midi vous venez en animation de toute façon…
M.M : On va refaire quelque chose où on pouvait circuler dans la résidence.


K/F : Vous aimez quand Victor vient jouer de l’accordéon ?
M.M : Non.


K/F : C’est le bruit que vous n’aimez pas ?
M.M : Les oreilles ça résonne, mais je n’ai jamais aimé l’accordéon.


K/F : Vous aimez quoi comme musique ?
M.M : L’harmonium…c’est un genre de piano j’ai appris le piano un peu mais surtout l’harmonium.


K/F : Je ne vois pas ce que c’est l’harmonium, c’est une sorte de piano un petit piano ?
M.M : Ca fait des sons qui sont éloignés du piano ou ça ressemble quand même ..?


K/F : C'est-à-dire que l’harmonium on appuie sur des touches et il faut pédaler tandis que le piano y a que des touches…
M.M : Il faut pédaler avec…


K/F : Ca a l’air compliqué. (On pédale vraiment dans la semoule…rire) Ça se fait plus trop maintenant …A l’église ?
M.M : Maintenant c’est les orgues dans les chapelles par exemple y’a pas d’orgues, mais y’a des harmoniums.


K.F : Vous en avez fait quand vous étiez plus jeunes ?
M.M : Oui quand j’étais en pension


K/F : Vous avez été en pension quand vous passiez votre brevet ? Ca vous a plu la pension ?
M.M : Oui, on n’avait pas de vacances on partait au mois de septembre et on revenait qu’à Noël. Pas le droit de parler.


K/F : Vous avez donné des coups de baguettes ? (On s’attend à tout…)
M.M : Non, je n’en ai pas donné beaucoup. Je m’en souviens d’en avoir donné un, à un qui parlait tout le temps, toujours parler. Oh, bah j’ai regretté.


K/F : Vous deviez être une bonne institutrice.
M.M : Bonne institutrice je ne sais pas mais j’aimais bien.


K/F : Vous avez fait des voyages ?
M.M : Non, pas beaucoup. Je n’ai pas quitté la France. Je suis allée chez mes enfants. Il y en avait à Paris, d’autres à Montpellier. J’ai été simplement en Espagne une fois.


K/F : Ca vous a plu ?
M.M : Oh oui, il faisait beau ! Il fait toujours beau à Montpellier !
(On regarde au balcon…)


K/F : Est-ce qu’il y a des oiseaux qui se sont posés là où vous aviez mis des petites graines ?
M.M : Oui tous les jours, tout le temps, souvent des tourterelles, mais j’en veux pas elles sont trop gourmandes elles viennent partout (rire) mais il y a un petit rouge-gorge il est mignon comme tout. Il vient habituellement ici. Vu que le vent s’est couvert il y en a moins ce matin. Il vient habituellement ici.


K/F : Est-ce que il y aurait des balades que vous aimeriez faire dans le coin par exemple aller au château des ducs ?


M.M : Je ne vais pas en dehors du parc.


K/F : Mais si l’autre fois vous étiez là au jardin des plantes ?
M.M : Oui, parce que on était en car et aussi au parc de la Beaujoire…


Voilà cet entretien a été réalisé sans trucage, c’est vraiment une personne âgée et deux volontaires dans une maison de retraite et ça fait sourire…

array(1) { [0]=> array(10) { ["id"]=> int(46538) ["alt"]=> string(0) "" ["title"]=> string(22) "org_12513882394679.png" ["caption"]=> string(0) "" ["description"]=> string(0) "" ["mime_type"]=> string(9) "image/png" ["url"]=> string(65) "https://www.passeursdememoire.fr/media/org_12513882394679-png.png" ["width"]=> int(246) ["height"]=> int(184) ["sizes"]=> array(12) { ["thumbnail"]=> string(73) "https://www.passeursdememoire.fr/media/org_12513882394679-png-150x150.png" ["thumbnail-width"]=> int(150) ["thumbnail-height"]=> int(150) ["medium"]=> string(65) "https://www.passeursdememoire.fr/media/org_12513882394679-png.png" ["medium-width"]=> int(246) ["medium-height"]=> int(184) ["medium_large"]=> string(65) "https://www.passeursdememoire.fr/media/org_12513882394679-png.png" ["medium_large-width"]=> int(246) ["medium_large-height"]=> int(184) ["large"]=> string(65) "https://www.passeursdememoire.fr/media/org_12513882394679-png.png" ["large-width"]=> int(246) ["large-height"]=> int(184) } } }
Galerie photos