Josette n’a jamais dit « maman »

Un témoignage de Josette Laleu,
né(e) le 1 janvier 1929
Mémoire recueillie à

Je m’appelle Josette Laleu, mais tout le monde m’appelait Yvette. Personne n’a jamais su me dire pourquoi, mais c’est de famille ! Ma mère, on l’appelait Marie alors qu’elle s’appelait Philomène!
Je suis la troisième enfant, ma mère est morte lorsque j’avais 22 mois et mes deux frères avaient 6 et 4 ans. Quant à mon père, il s’est remarié et a eu cinq enfants. Nous étions donc 8 en tout et c’est moi, en général, qui m’occupais de la maison. A l’école également, je devais mettre la main à la pâte. L’institutrice me donnait son linge et j’allais le rincer dans la rivière, l’eau était froide. Quand je raconte cela, les gens ne veulent pas me croire mais c’est bien vrai.

A 14 ans, je suis partie travailler dans une ville à coté, j’étais bonne à tout faire. Ensuite, je suis revenue et je me suis installée chez mes grands parents. Je ne sais pas quelle idée m’a prise mais je me suis mise à la couture. Je n’ai jamais exercé, je faisais des petites jupes, des petites choses et puis je me suis mariée. Je ne me plains pas de ma vie, mais je sais juste que je n’ai jamais dit « maman », ça m’a manqué en vieillissant. Ma belle-mère demandait à ce qu’on l’appelle « tata », c’était comme ça, tout le monde l’appelait tata, elle ne voulait pas qu’on l’appelle maman.

J’ai eu deux filles et un garçon. Mes deux premiers enfants sont comme moi, du mois d’avril. Je suis née le 22 Avril, ma fille le 20 avril et mon fils l’année d’après, début avril. Mon dernier est du mois de novembre. Ils sont tous bien gracieux. J’ai des petit enfants qui sont grands maintenant, j’ai aussi un arrière petit fils, Mathis.

Je n’aime pas tricoter, j’en ai fait des tricots mais ils n’allaient pas, ils n’aimaient pas. Elles ne les mettaient pas. Les écharpes, personne n’en veut alors j’ai dit stop ! Sinon j’aimerais bien faire du jardinage mais je ne sais pas comment ça fonctionne. Aujourd’hui, je ne m’occupe plus de rien, je ne sais pas pourquoi je suis ici, je me pose cette question chaque jour. Pour vous dire, mon courrier c’est ma fille qui s’en occupe. Je n’écris même plus, je fais trop de fautes d’orthographe et puis écrire à qui ? Maintenant on se téléphone ! Je vois mon fils qui a une carrière militaire, il fait des tas de fautes et je lui dis « Mon pauvre Daniel, on ne dirait pas que tu es allé à l’école ».

La vie passe comme ça. J’ai bientôt 80 berges, ça se dit toujours ? Je suis toujours en forme. C’est de famille. Du coté de ma mère, j’ai gardé mon grand père jusqu’à 92 ans et ma grand-mère jusqu’à 78 ans. Du côté de mon père, je ne les pratiquement pas connus, j’ai quand même connu ma grand-mère, Armandine.

array(0) { }