Ma vie, ma famille et mes souvenirs

Un témoignage de Germaine VERDIEL,
né(e) le 19 octobre 1925
Mémoire recueillie à

Née en Octobre 1925. J’ai grandi et vécu à Saint-François.

Issue des milieux ouvriers, mes parents ont énormément travaillés notamment dans la mine.  A mon époque, la vie n’était pas toujours facile, il fallait courir à la fontaine pour récupérer de l’eau, il n’y avait pas de WC à l’intérieur des habitations, il fallait donc, entre locataires se partager un WC en planche à l’extérieur.

Durant la guerre 39-40, je vivais toujours à Saint-François, mais n’avais pas beaucoup d’argent. J’ai  connu les restrictions avec le système de tickets qui permettait d’avoir le strict minimum pour manger ou se vêtir.  Il y’avait par exemple très peu de pain et chaque personne avait le droit à sa portion de pain calculée au gramme près. Lorsque la guerre s’est déclarée, j’avais 14 ans. J’étais encore à l’école. Les soldats nous apportaient des masques à gaz.

Mon père entretenait  avec amour deux jardins en face de chez nous.  Cela  nous permettait d’avoir une meilleure alimentation en cette période de guerre.

Je me souviens du jour du bombardement de l’église qui a eu lieu à Saint-François le 26 mai 1944. Ce jour-là, je  travaillais lorsqu’une bombe « est tombée » juste derrière ma maison. Après l’explosion, j’ai couru chez moi dans l’espoir de retrouver ma famille saine et sauve. Par chance, mes parents et ma sœur n’ont rien eu, mais malheureusement ce bombardement, a causé la mort de plusieurs de mes amies.

Durant cette période et après le bombardement, ma sœur et moi, sommes allées vivre quelques temps chez des cousins en Haute-Loire, plus précisément à Dunières. Nous étions à la campagne et donc privées de rien. Il y avait beaucoup de Marché noir, les animaux se revendaient à des prix astronomiques.

Je me suis mariée à 22 ans en 1947 et  j’ai eu ma fille en 1949. J’utilisais encore les tickets pour obtenir du lait. J’ai commencé à travailler à 15 ans et me suis arrêtée à la naissance de ma fille. Je travaillais chez un tailleur. J’ai également eu deux fils, l’un est né en 52 et l’autre en 64.

Mon mari a commencé à travailler à 21 ans, il avait fait des études et a débuté comme employé de bureau, puis a évolué et s’est retrouvé chef. Il est décédé à 75 ans

A l’époque je faisais beaucoup de marche à pied, j’adorais ça. Je pouvais marcher jusqu’à 5km par jour.

J’aimais également voyager. J’avais une caravane et je faisais donc beaucoup de sorties en France. J’ai eu l’occasion de voyager avec mon fils en Guadeloupe, ce fût mon premier voyage en avion. Puis je suis allée au Maroc, en Turquie et en Corse, toujours avec mes enfants. Un de mes fils habite à Paris, il m’arrivait donc d’y passer l’été.

Aujourd’hui, j’ai 6 petits-enfants et 6 arrière enfants et je suis bien contente.

string(0) ""
Plus de médias